Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Van Jmusic

La musique est l'art consistant à arranger et ordonner sons et silences au cours du temps : le rythme est le support de cette combinaison dans le temps, la hauteur celle de la combinaison dans les fréquences. La musique est évanescente : elle n'existe que dans l'instant de sa perception qui doit en reconstituer son "unité" dans la durée. Il est impossible d’établir un historique de la musique, puisque le existe depuis la préhistoire et a évolué sur des millénaires et des civilisations. Non mais plus simplement, il a des artistes dans la musique dites moderne qui ont crée un précédent par leur avancé effectuer dans le domaine. Je vais donc vous parler de l’artiste anglaise Kate Bush qui est la 3eme pierres du trio qui a révolutionné la musique dans les années 70, s’ajoutant à Pink Floyd et Tubular Bells de Mike Oldfield. Ces trois artistes ont posé les bases de l’electro, du trip hop, de l’utilisation de filtre, de sample et bien entendu d’un nouveau genre de composition. Des tonnes d’artistes que j’aime affirment être dans leurs lignés ou inspirations. Pour ne citer que les Japonais on trouve bien sure Yoko Ueno, Arai Akino, Nahoko Kakiage, Tomohiko Kira, Rurutia, Eri Sugai, Hiroko Taniyama, Ito Masami, Yoko Kanno, Yula Yayoi… bref c’est sans fin… Mais plus largement les techniques et les styles inventés par ces 3 là se retrouvent dans les productions modernes.  

Mais revenons à Kat Bush… Véritable génie du son, qui commencé sa carrière à 20 ans. Dès son premier album Kate surprend par l’originalité et la maturité de ses compositions qui ne répondent à aucune logique (apparente) et aucun code du genre. Elle va littéralement mixer les influences dans une modernité incroyable. On peut dire qu’elle a pratiquement inventé la musique moderne avec un renouveau et une optique différente. Les arrangements sont également très étranges et moderne, c’est la première a avoir utilisé le vocoder, les samples, les filtres. Elle a aussi mixé les bases de l’electro avec l’acoustique, on lui doit le fameux mélangeant moderne et inspiration celtique (pour le meilleur et le pire). Bref elle invente les bases du Trip hop. Autre point, sa voix totalement étrange dans son utilisation en a surpris plus d’un à l’époque. Elle n’hésite pas à tout utiliser, du souffle aux cris… Elle passe des tonalites graves aux aigues de façon inattendu et surprenante. Ses interprétations sont souvent très étranges. Dans un autre domaine Kate Bush aborde également des thèmes très surprenants et inhabituels pour l’époque, elle fait preuve d’un lyrisme assez étrange aux influences très variées. On fini par l’aspect visuel… Kate Bush a très bien mis en image sa musique, elle produisait ses clips et le résultat est toujours très surprenant. On premier abord, on peut se dire qu’elle est complètement folle… Peut être… Sûrement… Son album le plus fameux restera The Dreaming, une folie auto produite sortie en 1982. Le succès ne fut par forcément au rendez-vous et les medias, les critiques rejetèrent l’album en le qualifiant d’oeuvre de fou et de mentalement atteint… Pourtant cet album restera une base pour toute une génération d’artiste et après coup sera qualifié d’œuvre novatrice et précurseur.    

 

Mais bon passons à la musique.

 

Commençons doucement avec There Goes A Tenner, extrait de album, The Dreaming.


Et bien quelle putain d’évolution pour l’époque… On comprend pourquoi les gens ont eu peur ! La composition est magnifique, et novatrice pour l’époque. Bien 10 ans d’avance ! L’analyse technique sera un peu trop compliquée et un peu chiante aussi, mais bon. La composition prend des tonalités tellement inattendues. On trouve du vocoder, des chorus, du sample, du changement de tonalité… C’est assez énorme. Les arrangements sont vraiment novateurs pour l’époque avec une ligne de clavier, la percu étouffé, et une nappe. Le tout agrémenté de sonorités electro par moment… Pour les amateurs ayant une oreilles musicale, amusez vous à retrouver les nombreux instruments acoustiques, samplés et modifiés… Une première pour l’époque. Visuellement c’est vraiment intéressant et très loin des clips de l’époque, souvent très basiques. Kate tente de créer un univers totalement déjanté, comme toujours, et très bien éclairé et filmé pour un clip avec aussi peu de budget. Bref son talent ne se limite pas à sa musique.

 

Prenons le large avec Sat in Your Lap, chanson toujours extraite de l’album The Dreaming. Il s’agit d’ailleurs du premier single extrait de l’album… Forcément ça fait bizarre.


Pas étonnant qu’on qualifia cela d’œuvre de fou… Musicalement, pour l’époque, c’était clairement révolutionnaire, la composition est incroyable, ont a jamais entendu de telle tonalité. Les arrangements regorgent de sample et d’essais en tout genre. Le coté expérimentale de la chanson, et illustré par un clip complètement dingue ou Kate Bush s’amuse clairement en jouant avec des symbolismes et l’envie de délirer, après l’absorption de diverse drogues… je pense… Le passage sous fond bleu ou Kate Bush surprenant avec cet écho inattendu sur « I must admit, just when I think I'm king » fait vraiment très peur ! La composition est totalement imprévisible et novatrice, un concentrer d’expérimentation et de créativité inégalé encore aujourd’hui…  

 

Ça va ? Vous tenez ? Bon On fini par The Dreaming… La chanson titre de cet album.

 

 Du jamais vue… Ni attendu d’ailleurs… Je pense que tout y est… Samples (très nombreux), filtres, composition incroyable et démente, l’utilisation du souffle pour les percussions. Interprétation sans dénomination possible… On trouve un mélange démentiel de percussions tribales et d’electro avec des hits, des samples, des instruments acoustiques… Un énorme travail sur la voix… Bref pour moi c’est sans doute ce que l’on peut faire de mieux… Ce qui est incroyable c’est que Kate Bush avait bien 20 ans d’avance ! Le clip est à l’image de la chanson… De la folie absolu… A la fois esthétique, intéressant et complètement barré… Après on s’étonne qu’on est pris pour une folle.

 

Bon j’arrête là… Je vous laisse quelques mp3, avec en plus des chansons des clips, quelques autres des nombreuses bombes de la discographie de Kate Bush.

 

- The Dreaming

- Sat In Your Lap

- Night Of The Swallow

- Houdini

- There Goes A Tenner

- Suspended In Gaffa 

 

Un mot sur les inédits… Night Of The Swallow, réinvente la ballade, la composition est incroyable et les arrangements inattendu et magnifique. Houdini est également une étrange ballade ou se mélange de plein de chose, comme la douceur et l’agressivité de la voix de Kate Bush. Suspended In Gaffa est totalement charmante. Vous verrez. Bref j'ai grandi avec Kate Bush et le vinle de l'album Never For Ever, sublime également. Elle m'a toujours inspiré dans ce que j'ai pu faire en musique et a très certainement influencé mes gout en matière de musique...  C'est donc ça !! 

Published by Van - - Découverte

commentaires

Kamishi 20/05/2009 09:23

Dreaming est mon album préféré, c'est un voyage inoubliable ! J'ai rarement écouté des albums avec une telle puissance émotionnelle et tant d'originalité.

Yun 05/05/2009 23:48

Kate Bush est une artiste complète, elle a posé de nombreuses bases de la musique moderne, et à influencé des artistes modernes très prometteurs comme Tori Amos, Björk, PJ Harvey, Regina Spektor et autres..
Elle a d'ailleurs fait à l'époque un duo avec Peter Gabriel, l'un des plus grand chanteurs de cette époque, notamment par ses innovations. (Au seins de Genesis il a été le premier à utiliser la flute traversière dans un groupe de progressif) je passe des louanges à ce Peter Gabriel. La musique ne vieillit pas, vous devenez trop con pour l'aimer, c'est tout.
Mais bon, Kate n'est pas la seule, les années 60/70 sont particulièrement importante dans l'histoire de la musique car elles ont été très créatives. Bref, une très bonne découverte...

R 'b&b 29/04/2009 18:33

après relecture j'aimerai rectifier 2 choses : 1)c'est KatieJane Garside et pas KaiJane et ensuite
2)"sa musique et son imagerie ne sont pas bizarres mais particulières".
Merci encore d rendre hommage à cette artiste, si particulière et d'une grande créativité, capable de transporter l'auditeur dans un autre monde (du moins si vous vous donnez la peine d'y pénétrer).

Ruby black&Blue 29/04/2009 16:39

Bon alors Kate Bush,il faut l'avouer était vraiment pas mal, mais c'est quand même pas non plus la seule référence de l'époque avec Pink Floyd ou Mike Oldfield. Il y avait aussi auparavant ou en des temps similaires Jimy Hendrix, Janis Joplin, Ravi shankar, Alice Coltrane, Nina Hagen, Vangelis, Brian Eno, Ennio Moricon, Bob Marley, Led Zepplin, Jefferson Airplane, Siouxsie & the Banshees, Cocteau Twins, Joni Mitchell, Tim Buckley etc... la liste complète serait trop longue tellement l'époque foisonnait de bons musiciens et artistes. Quant à Pink Foyd ils ont quand même parcouru du chemin avant d'en arriver à leur son qui sera précurseur pour la musique dite "Post-Rock" (comme Sigur Ros ou Mogwai), en commençant par le punk menés avec leur premier chanteur depressif scuicidaire, shampouiné au Mandrax qui quittera assez rapidement le groupe à cause de troubles psychiatrics ainsi que pour ses accès de violence (mort depuis 2006, il aura vécu plus que ce qu'il espérait et officiait dans l'art psychdelic), pour être remplacé ensuite par Roger Waters, dépressif au plus au point révolté par la société qui officiera comme chanteur dans le groupe en alternance de séjours en psychiatrie (retracé dans le films the Wall), sinon ils ont chanté avec pleins d'autres personnes en particulier lors de concerts qui marquera leur déclin.
Pour en revenir à Kate Bush, effectivement sa manière de composer, son chant et sa sensualité furent précurseurs dans le milieu de la musique mais pour ma pat je n'aime pas tout ce qu'elle a fait à cause de sa voix parfois agaçante à mon goût (même si certains morceaux sont divins comme 'the man with a child in his eyes').
Là où je trouve surtout que kateB a fait très fort c'est au niveau de l'influence quelle exercera sur d'autres artistes que je lui péfère : Akino Arai, Björk, Tori Amos, Melanie Garside (Maple Bee soeur d'une autre chanteuse, KaiJane Garside au talent grandiloquent, bien que beaucoup moins influencée par Kate que sa soeur).
Pour en finir, je dirai que cet article est pas mal mais pourrait être légèrement retravaillé.
En ce qui concerne les critiques que j'ai pu lire, il faut avouer que les clips présents sur cette page sont de loin ceux les plus difficiles d'accès pour les néophytes du genre. Mais quoi qu'on en dise, oui, Kate Bush est une artiste, "précurseuse" et talentueuse, sa musique et son imagerie n'est pas bizarre mais particulière, ce qui est bizarre c'est plutôt de voir comment l'impacte des stéréotypes actuels ,liés au monde de la musique et l'apparence, influence le jugement des gens.

ps: bravo pour le commentaire d'Ekipt!

Epikt 26/04/2009 14:28

Faudrait que vous arrêtiez de confondre "vieilli" et "daté" - pas au sens "dépassé" mais au sens où une musique est très typée et évoque immédiatement un courant musical et une époque. Parmi ces musiques "datées" on trouve toute la production commerciale surfant sur des modes éphémères, mais aussi celle novatrice qui marqua son époque. La première vieillit, la seconde non.

Non mais oh.
Kate Bush c'est bien.

(cela dit, là où Lithis n'a pas tord c'est que cet article est du pur Van 100% pur jus)

Hébergé par Overblog