Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Van Jmusic

Voici mon petit dossier découverte sur l’une des artistes les plus douées de sa génération. Avec plus de 20 ans de carrière Yoko Ueno a acquis une reconnaissance dans le milieu professionnel. Elle a toujours eu pour volonté d’apporte quelques chose de nouveau orignal et conceptuelle. Je vais essayer de vous faire partager tout ça à travers cette biographie en 2 parties. Cette première partie est en fait une biographie que j’avais écrit en 2004, elle date un peu mais je l’ai légèrement modifié.  


1963-1983 - Vous avez dit Yoko Ueno ?

 

> Yoko Ueno est née le 11 octobre 1963 à Tokyo. Son statut d'unique fille de la maison la pousse très vite à devenir une "employée de maison" pour faire gentil... Mais Yoko refuse net cette idée et se retrouve en conflit avec sa famille qu'elle quittera très tôt. Elle apprend le piano à l'école primaire, puis entre dans l'orchestre de son lycée. Elle décide de s'orienter vers une école de musique, puis dans une école professionnelle de jazz.

 

 > En 1982, elle intégré une classe ou elle fait une rencontre qui va changer sa vie... En effet un certain Kira Tomohiko est aussi dans cette classe, il y a aussi Katsushi Matsuda, et pour la petite histoire il y avait aussi une jeune fille qui deviendra un très grande dame de la musique, il s'agit pas moins que de Arai Akino... Après son diplôme elle devient pianiste dans un club, puis en 1984, elle participe sur un album indépendant produit par Kira Tomohiko : After the Matter. Un an plus tard, Yoko Ueno forme un groupe avec Kira Tomohiko et Katsushi Matsuda, Zabadak est né !

 

1985-1987 - Les début de Zabadak chez Toshiba-emi

 

 > Zabadak s'appelé Project K, mais le nom fut changé en 1985. La maison de disque Toshiba-emi repéra Zabadak lors du Organ hill concert qu'ils remportèrent. Le contrat signé Zabadak Commença à travailler sur leur premier mini album. A cette époque Zabadak est formés de Yoko Ueno (chant, compositions et arrangements), Kira Tomohiko (chant, compositions et arrangements) et  Katsushi Matsuda, pour les lyrics.

 

1986

 > Le 20 mars, sort Zabadak-1 le tout premier mini album de Zabadak. On trouve 5 pistes, dont 3 chansons et 2 instrumentaux. Le style est plutôt unique, dans la pure ligné de Kate Bush époque The Dreaming une comparaison que le groupe admet complètement.

 

1987

 > Pratiquement un an après le premier mini album, la carrière du groupe décolle enfin avec le second mini album Crescent Moon... Le talent des 3 amis est évident, bien que Yoko reste un peu effacé, Kira Tomohiko domine l'ensemble... Quelques mois plus tard les méchant de Toshiba-emi, la maison de disque de Zabadak, invente de toute pièce un album, Water Garden, il s'agit en fait de réunir les pistes des deux premiers minis albums et faire passer ça pour un album... Le tout sans prévenir les membres du groupe, qui n'ont pas vraiment apprécié, et envisage de rompre le contrat avec la maison de disque, mais ils sont obligés de finir l'année du contrat... A cette époque un changement important s'opéra dans le groupe, Katsushi Matsuda quitta la formation, mais il restera très présent pour les lyrics des futurs albums... Le groupe est donc un duo entre Yoko Ueno et Kira Tomohiko...

 

Zabadak : Welcome to Zabadak... Kira Tomohiko est le véritable maître de cet album, il compose et interprète la majorité des titres. Yoko compose tout de même quelque très bonne chanson et co-arrange l'album... le style de cet album est très proche de Kate Bush. Je vous conseil dé découvrir cet album qui constitue une étape importante dans la carrière de Ueno. C’est à partir d’ici que l’on découvre l’envie de Yoko de créer des choses vraiment nouvelles, avec son ami Kira, elle ose les mélange, les morphing vocaux et l’utilisation de filtres, de voix saturées tout en garder une part essentiel d’instruments acoustiques.

 

1988-1993 - La grande période de Zabadak

 

- 1988

 > Cette année ne comporte aucune sortie de la part de Zabadak puisque, ils sont en rupture de contrat avec la maison de disque Toshiba-emi. Ils négocient un nouveau contrat chez une autre maison de disque : Yeast West Japan, sous le label Alpha Moon.

 

- 1989

 > Mars, sort le 3eme single de Zabadak et premier single chez sa nouvelle maison de disque : Follow your Dreams. Le style change assez nettement, il est très éloigné de Kate Bush. Ce nouveau style et celui de Yoko Ueno qui signe les musiques de ce single. Un très très bon single qui annonce une année particulièrement intéressante. Juin, Nos deux amis sortent leur 4eme single, le single porte le titre de Let There Be Light, encore une production Yoko Ueno, un très bon single. Novembre, sort enfin le 2eme full album de Zabadak : Sora Tobu Yume, Le style est très éloigné de leur premier album, ici Yoko Ueno impose sa musique. Cet album est très particulier et de très bonne qualité, On retrouve les chansons titres des singles sorties précédemment. L'album comporte un très légé défaut qui l'empêche de s'imposer comme un album qui tue... La qualité d'enregistrement n'est pas toujours au top est l'utilisation intempestives des effets d'échos nuisent à la beauté du rendu final... 
 

- 1990

La nouvelle année commence en juin avec le single Harvest Rain, 3 mois plus tard sort le 2eme single de l'année pour la promotion de l'album qui suivra, le single s'appelle (tout comme l'album qui suivra) Tooi Ongaku. Les 2 chansons présentes sur ce single sont très belle, j'ai une net préférence pour la piste 2 composé par Yoko Ueno, qui hélas comme toutes les pistes 2 et 3 ne sont pas dans les albums. E octobre, soit un an après le précèdent album, sort le nouvel album de Zabadak qui porte le nom de leur dernier single Tooi Ongaku. Cet album est superbe ! Le son est bien plus beau et original que dans le précédent album, Yoko Ueno est magistral dans ses interprétations et sur les arrangements... Elle montre ici son gout du mélange d’acoustique et d’electro qui qualifiera son style dans l’avenir, on trouve également les influences celtiques qui resteront présente tout au long de sa carrière. Bref un album indispensable !

 

- 1991

> En avril sort le tout premier album live de Zabadak, intitulé simplement Live. On retrouve les grandes chansons du duo dans des versions très différent des versions studios ce qui permet de redécouvrir les chansons. Les live de Zabadak sont totalement impressionnants, en effet on ne retrouve pas moins de 10 musiciens sur scène ! Une vrai famille de passionner de musique qui vont trouver des trésors de bonne idée pour recréer des sons… Tout est prétexte à créer un son… Les concerts de Zabadak ont été populaires dans les années 90 par ce coté, véritable professionnel de la music, croisant les talents et les idées. On trouve de nos jour quelques enregistrement vidéo de l’époque et même si l’ensemble à vieilli le résultat et remarquable, bien loin des artistes pop accompagné d’un synthé et d’une guitare…  Un an après l’album : Tooi Ongaku, Zabadak sort leur 5eme album, sans le moindre single avant... Watashi Wa hitsuji. Cet album marque un conflit dans le groupe, en effet Yoko Ueno et Kira Tomohiko sont en mésentente artistique sur ce projet. Et cela se ressent à l'écoute, il n'en reste pas moins un bon album... Mais les deux forces créatrices et artistiques de Kira et de Yoko ont du mal à s'accorder.  


- 1992


> En se début d'année la maison de disque Toshiba-emi que Zabadak avait quitté en 87, profite des droits d'exploitations sur les 2 minis albums, Zabadak-1 et Crescent Moon, et de l'album Welcome to Zabadak pour sortir un Best of Soiseiki Best, qui regroupe les meilleurs titres de la période. Ce Best of sera réédité en 1996 avec 2 chansons Bonus. 
 

- 1993

> Une année très très importante pour Yoko Ueno... Tout commence en Janvier, Zabadak signe leur ultime retour avec le très bon album Sakura, et son single Tsuiyou no Harubushi, sorti le même jour. Un très bon album simple et beau. Juste après la tournée Yoko Ueno annonce une très importante nouvelle qui va entièrement redessiner sa future carrière. En effet sur cet album ou participe Arai Akino, Ueno se sent limité artistiquement et veux créer autre chose que de simple chanson, de plus comme beaucoup de groupe, chacun ayant donné à l’autre ses idée et son talent, une séparation pour des projets solos parait souvent un déroulement logique.

Yoko Ueno quitte définitivement Zabadak ! Kira Tomohiko est seul... Ce dernier gardera se nom, il est encore en activité aujourd'hui, avec une net perte d’originalité, mais il reste un grand compositeur.

Détail troublant… En aucun cas Yoko Ueno et Kira Tomohiko on retravaillé ensemble, même pas sur des projets de groupe avec des artistes pourtant proche de chacun d’eux. Sont ils en conflit ?

 

Ecouter quelques chansons :

 

- Tagatsu no oka

- I am

- Hoshi Kari

- Unreasonable egg

- Itsutsu no hashi

- Sarah

- Mishichio no Yoru

- Around The Secret

- Okita kunaru kei (Live)

 

Ici ce termine la première partie de la biographie de Yoko Ueno… Que peut-on conclure sur Zabadak ? Je pense que cette période aurait permis avec Yoko Ueno de faire ses armes et d’atteindre une certaine popularité. Personnellement je trouve que Zabadak est un très bon groupe, créatif qui a eu sa place à l’époque. Mais il reste clair que la carrière de Yoko Ueno en solo sera artistiquement bien plus novatrice et créative, durant sa période avec Zabadak Yoko semblait un peu limité par Kira Tomohiko, plus proche de la pop que des concepts et du souci du détail de Ueno. La suite dans quelques jours.

 

 

Discographie :

 

Albums : 

- Zabadak-1 (T15-5005), [1986.03.20], 1500 yens

- Crescent Moon (ZH20-1782), [1987.02.04], 2000 yens

- Water Garden (CA32-1539), [1987.08.26], 2900 yens

- Welcome to Zabadak (CT32-5024), [1987.11.05], 2900 yens

- Sora Tobu Yume (32XM-97), [1989.11.01], 2900 yens

- Tooi Ongaku (AMCM-4084), [1990.10.25], 2900 yens

- Live (AMCM-4098), [1991.04.25], 2900 yens

- Watashi wa hitsiju (AMCM-4115), [1991.10.25], 2900 yens

- Soiseiki Best (TOCT-6507), [1992.06.24], 2900 yens

- Sakura (AMCM-4156), [1993.01.25], 2900 yens

- Decade Best (AMCM-4175), [1993.09.25], 2900 yens

- Prunus Live (ZA-0004), [1994.08.20], 2900 yens

- Remains (ZA-0013), [1996.08.25], 2900 yens

- Peaces of the Moon (AMCM-4273), [1996.10.25], 2900 yens

- 20th Best (PSCR-6175), [2006.07.19], 3500 yens

 

Singles :

 - Mizu no Renesu (RT07-2011) [1988.??.??], 700 yens

- La Ronde (RT07-2016), [1988.??.??], 700 yens

- Follow your Dreams (10SD-21), [1989.03.10], 1100 yens

- Let There Be Light (10SD-27), [1989.6.25], 1000 yens

- Harvest Rain (AMDM-6013), [1990.06.25], 1000 yens

- Tooi Ongaku (AMDM-6021), [1990.09.25], 1000 yens

- Tsuiyou no Harubushi (AMDM-6069), [1993.01.25], 1000 yens

Published by Van - - Découverte

commentaires

Van 04/07/2008 18:19

tu as raisons, en plus on trouve tous un tas d'artiste qui ont collaboré aux émissions pour enfant de la nhk... Dans le désordre, Emiko Shiratori, Yukawa Shione, Hiroko Taniyama, Arai Akino, Isako Saneyoshi, et bine d'autre...

Fabrice 04/07/2008 17:21

En fait, l'émission en question s'intitule "inai inai ba" et s'adresse aux tout-petits. Kira Tomohiko y a composé une chanson intitulée "anyoanyomachi", une marche joyeuse décrivant la façon de marcher de différents animaux, et Yoko Ueno y a composé "osotodeasobo", qui raconte l'histoire d'une paire de chaussures qui veulent aller jouer dehors. C'est mignon tout plein, rigolo, et ça fait plaisir de voir qu'on ne se fout pas toujours de la gueule des gamins en leur proposant des musiques composées par des gens talentueux.
Mais c'est quand même une exception, hélas. Parce que par ailleurs, y compris sur la NHK, faut voir le niveau de la plupart des émissions enfantines… C'est malheureusement très consternant. Enfin, si on veut qu'ils écoutent sans broncher Amuro Namie ou Yui quand ils deviennent ados, il convient de détruire impitoyablement toute forme d'esprit musical dès le plus jeune âge.

Van 04/07/2008 12:04

alors pour le fameux mini album intru... je l'oublis à chaque fois, et il est vrai que Yoko Ueno faisait encore partie de Zabadak à ce moment là. je n'ai pas cet album donc j'ai pas trop voulu en parlé. Cet album suis le concept de Tubulars bells de Mike Oldfield. Une référence il est vrai très présente chez Zabadak avec des titre comme Polond ou Sakura, ainsi que l'utilisation du sytnhé et des mélanges acoustiques aux sonorités celtiques. Faudrais que je trouve cet album. Même si il est sorti en 1992, il est sorti cher Biosphère-magnet... il est certe pas facile à avoir mais reste toujours édité (j'adore cette maison de disque pour ça aussi ^^). Sinon pour la comil de la nhk il me semble que chacun à bossé de son coté. Remarque tu fait allusion à quoi... tant Jira que Ueno a beaucoup collaboré pour la nhk... en tout cas ça fait plaisir de trouver quelqu'un qui si connait ^^

Fabrice 04/07/2008 03:37

Un article sur Zabadak, voilà qui fait bien plaisir à lire. On est d'accord, la période avec Yoko Ueno est incomparablement la meilleure. Après, bof…
Petit oubli dans la discographie, l'album instrumental au titre interminable:
junigatsunogogo,kawaradebokuhanatsunofukeiwoomoideshiteita (ZA-0001)
qui à mon avis montre une autre influence non moindre de Zabadak: Mike Oldfield.
Sinon, j'ai retrouvé par hasard Yoko Ueno et Kira Tomohiko sur un même projet (en 2003): il s'agit de chansons d'une émission pour enfants de la NHK! Néanmoins, ce n'est pas une collaboration, car chacun a composé la sienne. Peut-être le commanditaire était fan de Zabadak.

yumenokatachi 17/06/2008 15:07

En tout cas, c'est vraiment plaisant à écouter ^^ J'aime vraiment beaucoup. J'ai un petit coup de coeur pour Tagatsu no oka *o*
Par contre, c'est vraiment bizarre qu'ils ne refassent pas quelque chose ensemble.. Enfin bon.. Yoko Ueno continue de faire du bon travail ^^

Allez, je suis impatiente de voir la suite ^^ Surtout qu'en plus, tu nous détailles assez bien le parcours de Yoko en y rajoutant les modifications dans son style et son univers. C'est du bon boulot, sérieux ^^

Hébergé par Overblog