Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Van Jmusic

pa2.jpgHum… J’ai été convié au dernier concert de la tournée européenne de KOKIA, j’y suis donc allez sans apriori prêt à passer un « moment de bonheur empli de lyrisme ! ». Bon, il est vrai que cette citation de notre confrère de Total Manga manque cruellement de réalisme et parait même dicté par la production tellement cet éloge est totalement déplacé… Mais bon, sachant qu’ils n’ont pas été capables de fournir une set-list exacte (manque et même erreur sur les titres) rien ne m’étonne… mais bon reprenons à la base et analysons cet « événement »

 

> Le vice, l’argent et la VOICE

 

Avant d’en venir au concret de l’organisation de la soirée, je vais quand même m’indigner devant la désinvolture de KOKIA et de la production qui a pris tout le monde pour des espèces de vaches a lait, débiles et très très cons.

 

Comment peut on sincèrement imaginer faire payer 40€ pour un concert aussi discount ! C’est tout simplement honteux ! Il y a peine 1 an, notre chère KOKIA était entouré de pas moins de 4 musiciens dans une salle bien plus adaptée au concert (pour le même prix)… là on a le droit à un vulgaire show guitare voix dont le prix ne pas décemment pas dépasser 20€… Mais bon, la production a bien senti qu’il y avait assez de pigeon pour être conquis et prêt à payer pour une prestation aussi pauvre… Des pigeons prêts à attendre 8h pour être au premier rang… A ce niveau là c’est de la psychiatrie…

 

> VOICE profonde !

 

Comme si cela de suffisait pas, l’organisation était catastrophique… Plus d’une heure de retard… Et encore ça c’est rien… La production avait vendu plus de billet que de place disponible (notamment des billets catégorie A), les derniers arrivés ont du se contenter d’installation de fortune des les recoins du théâtre, ne permettant pas d’apprécier (ou tout de moins d’essayer) le concert. Une pratique honteuse qui résume bien la folie mercantile et l’absence de respect du consommateur… Venant de Gekido Tour, c’est pas étonnant… Ils sont mauvais et incompétents c’est tout.

 

> Belle, belle belle en Afibel, mais surtout en VOICE

 

Avec donc une heure de retard, KOKIA amène son rideau sur scène accompagné de son unique musicien, le guitariste Kazuhiro Matsuo. Je ne reviendrais par sur le talent de ce monsieur que l’on connaît depuis des années, il n’est pas très très bon, voir même mauvais.

 

Donc passez la déception, nous nous retrouvons avec 1h30 de live avec un arrangement unique… Une guitare… Autant dire que ça partait mal. Cet instrument et totalement inadapté à la musique de KOKIA, car passer de titre conçu à base de piano sur une guitare c’est juste raté, et une énorme faute de gout… Mais nous y reviendront…

 

Pour terminer, l’acoustique n’était pas trop mal, mais le matériel sonore était inadapté à un concert à VOICE, puisque au moindre vibrato lourdingue de KOKIA, les enceintes saturaient et ça devenait insupportable et inaudible.

 

La set-list fut hélas la même que lors des autres concerts de la tournée… On commence donc avec Birth, une ballade présente sur son dernier album REAL WORLD. Si ce titre d’ouverture fonctionne plutôt bien en version album à base de nappes de synthé et de piano, en live et avec une sobre guitare, l’effet grandiloquent est cruellement amoindri malgré une époumonante interprétation ultra lourde et pompeuse de KOKIA

 

> Mariah Carey with KOKIA feat The VOICE & Decibel Killer ~ cynique mix + vibrato fortissimo…

 

C’est cette interprétation qui va plomber tout le concert, elle est horriblement maniérée et prétentieuse et si dans une grande salle avec de nombreux musiciens (et donc des arrangements plus chargés) cela peut être crédible, dans une ambiance intimiste ça devient tout bonnement ridicule et grotesque… KOKIA nous a odieusement laissé face à sa VOICE et le partage avec le public n’a pas fonctionné… kokiaaa-copie-1.jpg

 

Niveau intervention, KOKIA a fait le minimum syndical avec ses gimmicks habituelles… Elle nous a même fortement enmmerdé en lisant les paroles traduites en anglais de la chanson qu’elle allait interpréter… D’une part, ont s’est tous rendu compte que les paroles étaient d’une niaiserie affligeante, d’autre part des applaudissements avant la fin ont plutôt énervé KOKIA qui a encore sommet le public de se taire. Comme toujours, des remarques et des grimaces prises pour des blagues font un peu preuve de mépris… Du premier degré chez KOKIA ? (Comme l’histoire du téléphone portable qui a sonné pendant le concert, le bide magistral après avoir demandé qui avait acheté son dernier album ou son hochement d’épaule un peu déplacé à cause des applaudissements vigoureux envers son guitariste… lol Pour le coup je suis de son côté il les mérite vraiment pas !)

 

Malgré ses défauts récurrents la première partie fut supportable… J’ai plutôt apprécié des titres comme REAL WORLD, Hana, Usaghi et I believe ~Umi no sokokara~ qui comparativement aux reste sortaient clairement du lot… (Je n’ai pas forcément apprécié sur le coup, mais rétro activement…)

 

Très clairement le classique Chowa Oto était le meilleur du live… Et bien oui, il y avait une bande son et donc des arrangements, car les insignifiantes sonorités de la guitare ne constituées pas vraiment un arrangement digne de ce nom.

 

> Ave VOICE !

 

Avant d’en venir à la  2eme partie de la set-list un mot sur le Ave Maria qui a enthousiasmé quelques auditeurs… Bon c’était nul, honnêtement, en plus d’être lourd, maniéré et prétentieux, KOKIA a pris des libertés avec la composition originale en rajoutant des notes modifiant à coup d’effet VOICE des harmoniques… Pire, elle associe cette version à Cassini alors que ce n’était pas le cas ! OK cette erreur est courante chez la majorité des gens mais chez une musicienne confirmée ce n’est vraiment pas la classe…

 

Elle a ensuite raconté que sa musique était un mix entre la pop, le classique et le traditionnel, qu’elle prenait le meilleur des 3 genres… j’ai bien ri ! Prétentieux et faux !

 

> VOICE au service de l’ennui… et de la souffrance !

 

Mais la souffrance a réellement commencé sur la 2eme partie de live avec une très très mauvaise gestion de sa set-list… KOKIA nous a enfilé (c’est le mot) une série de 6 longues ballades totalement imbuvables qui en plus d’être mal composées, poussives, sans charmes et sans charismes, étaient arrangées avec cette foutu guitare monotone et assommante… Rajoutez à cela les manières exaspérantes et les vocalises prétentieuse de KOKIA… le résultat est une bouille de VOICE ou tous les titres se sont mélangés dans un ennui abyssal. KOKIA nous sert un chapelet de pa5 nakamuraVOICE insipide et sans charme… De la VOICE au kilo… c’était insupportable et totalement imbuvable… La torture s’achèvera sur un Remember the kiss toujours aussi neuneu….

 

Malgré la platitude et l’ennui provoqué par cette longue et interminable suite de ballade chiante, le public demanda des rappels… Honnêtement j’aime bien KOKIA mais là elle avait déjà plombé ma soirée…

 

S’en suivra la reprise de What a wonderful world et un Arigatou ou le public tenta de chanter avec KOKIA, qui fut surprise et plutôt contente, mais s’assura tout de même de chanter plus fort…

 

Fin du concert, je fuis corps et âme de ce bourbier snobant le stand de marchandise qui pour une fois contenait pas mal de chose dont les albums édités en France, des cartes postales hors de prix et un T-shirt (vraiment) très moche.

 

> N’est pas VOICE qui veut !

 

KOKIA a clairement expédié cette tournée à l’économie… Pratiquement rien n’est à sauver… Foutage de gueule et racolage à outrance, organisation désastreuse, artiste prétentieuse, maniérée et imbuvable, set-list insipide et arrangements fades et ennuyeux. Forcement c’est bien plus rentable pour elle de faire plein de petits concerts discount qu’un gros concert, comme les années précédentes, qui demandait plus de travail en amont. Mise à part les quelques titre cités plus haut ce concert était vraiment désastreux et bien loin de ce que l’artiste et capable de faire… Je ne comprends pas les éloges de la plupart des personnes présentes, c’était ni beau, ni impressionnant… Ni entrainant, ni émouvant… Même vocalement c’était raté… Certes KOKIA a une technique à toute épreuve, mais ses interprétations trop maniérées sont insupportables et inaudibles au bout de 10 minutes… Dommage vu le potentiel… Ce concert était, et de loin, son plus mauvais show en France… Attendre sa cinquième venu pour descendre aussi bas, c’est bien triste… KOKIA sombre de l’auto caricature de ce qu’elle pouvait représenter… Elle nous offre une performance sportive vocale sans style et sans charme dans un esprit d‘auto satisfaction digne d’une pop star et d’une queen… Le problème c’est quelle n’est aucune de ces deux choses d’où le décalage avec les manières outrancières et caricaturales de son jeux scénique (cynique ?). Ce concert était sur bien des points de vue, très pauvres et artistiquement piteux et limités.

 

 

KOKIA a définitivement quitté son aspect culturel et artistique pour sombrer dans le fan service bas de gamme pour fan lambda et pas très regardant de jpop de base… Du lyrisme de pacotille, de l’émotion frelatée populacière qui impressionne que les analphabètes de la musique…       

 

Ave VOICE !

 

Petite résumé :

 

+

 

. L’objectif dans un appareil photo voyeur qui apparaissait derrière les penderies

. Les 10 premières minutes

. Pouvait être fun avec 1 Tranxene et 12 vodkas

. La fin…

 

-

 

. Le prix prohibitif pour la piètre prestation

. Les arrangements

. Le choix des chansons

. Kazuhiro Matsuo (trop mauvais)

. Les interprétations maniérées et prétentieuses

. Ave Maria (honteux !!!)

. L’organisation

. En bref c’était nul !

 

La set-list juste et complète… KOKIA, Théâtre Michel, Paris 2010.

 

01. Birth (Real World)

02. REAL WORLD (Real World)

03. Hana (Trip Trip)

04. Usaghi (KOKIA∞AKIKO ~balance~)

05. Kurumarete (EP : Kimi wo Sagashite)

06. Ave Maria (The VOICE)

07. I believe ~Umi no sokokara~ (Remember me)

08. Chowa Oto (Trip Trip)

09. Sekai no owari ni (AKIKO∞KOKIA ~balance~)

10. Infinity (KOKIA∞AKIKO ~balance~)

11. Watashi ga mita mono (Real World)

12. Chiisa Uta (The VOICE)

13. Kono Chikyuu ga Marui Okage de (Real World)

14. Remember the kiss (Remember me)

 

ENCORE

15. What a wonderful world (Musique a la carte)

16. Arigatou (Song Bird)

Published by Van - - Live report

commentaires

Infinity 11/12/2010 20:15


Il n'y a pas de critique juste dans l'absolu. Je trouve ce compte rendu bien mieux rédigé que certains articles présents sur ce blog.
Si Van a trouvé ce concert exécrable, c'est vrai de son point de vue, cela ne veut pas dire que personne ne peut apprécier ce moment.
Malheureusement ce n'est pas le cas de beaucoup de gens. Et vu le prix de la place, c'est plutôt sain que certain expriment leur mécontentement.


Van 11/12/2010 14:49


C’était juste pour dire que je suis très bien placé pour parler de KOKIA tant que je connais sa carrière et sa personnalité… je la connais depuis presque 10 ans et je l’ai rencontré plusieurs fois,
j’ai donc le recule nécessaire pour en parler.
En plus ce concert était vraiment très faible et je loin d’être le seul à l’affirmer.


M. 11/12/2010 14:33


Wouah,Van,tu as été l'un des premiers français à découvrir Kokia,on te doit tellement de respect,c'est sûr qu'avec ça t'es vraiment the référence..Ah oui,on t'a donné un ticket avec un numéro
"Félicitation,vous êtes dans les 10 premiers français à avoir remarqué Kokia"?

Nan mais franchement,ce genre d'affirmation c'est pour les gamins de moins de 10 ans qui veulent se vanter auprès des copains,pas pour quelqu'un qui prétend faire une critique juste..


Aurélie 02/12/2010 23:34


++++++1 pour Van. Je suis tout à fait d'accord. J"ai également été une cible facile lorsque j'ai publié mon commentaire énonçant divers points sujets à déception. Et la déception est grande. Quel
dommage pour une artiste qui a un tel talent !!


tenuo 18/11/2010 02:34


Cette critique me déçoit un peu car j'aime beaucoup KOKIA mais ça me rassure aussi de ne pas y avoir était. J'ai fait 2 en 2008 (billet pour 3 mais perdu mes papier et plus de moyen pour le 3eme)
et 2 en 2009. Je n'y suis pas allez car là y'en avait qu'un sur Paris et étant pauvre sans amis, je me voyait mal payé l'hotel au soir. Quand j'ai vu les prix a la Japan expo, j'ai jamais pensé que
le concert à Paris serai différent, je commence à connaitre le Gekido Tour.Pour ce qui est de l'accéssibilité faut voir le contexte, l'an passé à la fin du concert sur la peniche, j'étais seul avec
une fille et son copain, frere ou autre, La fille à chanter devant KOKIA, apres elle a eu dédicace des musicien (j'avais rien pour et puis chui timide) ptete elle aurait pas chanté elle aurait rien
eu, et puis aussi si y'avait encore plein de monde. J'ai aussi une "amie" autrichienne sur last.fm qui est en photo avec elle mais d'après les précédent commentaire, ce n'est pas une exception.

Je remarque dans les commentaire que maintenant vous êtes persuadé qu'elle reviendra l'an prochain, à vrai dire moi aussi, c'est aussi pour ça que je n'y suis pas allé. L'a t'elle confirmé ?


Hébergé par Overblog