Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Van Jmusic

Eiko-Ishibashi.jpgAprès Salyu et Chihiro Onitsuka, il faudrait que je revienne a des artistes inconnus, indépendants, dont tout le monde ignore l’existence… C’est mon coté utilité public… Donc voici une petite nouvelle : Eiko Ishibashi.

 

Cette jeune artiste d’âge inconnu, a commencé officiellement sa carrière en 2006 avec un étrange premier album intitulé Works For Everything. Si dans ce premier album son talent pour les productions expérimentales restait sur des pistes instrumentales, elle a peut à peut mis sa voix en avant pour devenir une vrai chanteuse.

 

Eiko Ishibashi a un petit nom dans le milieu underground et a fait de nombreux concerts en Europe et de multiples collaborations avec d’autres artistes de ce milieu. Son style est assez unique et ressemble un peu à Ikuko Harada, ce qui un gage de qualité, elle possède également une petite voix très émouvante et intéressante.

 

- coda

- splash

- hum

- face

BONUS : - Postcard From Ghost

 

Autant éviter le suspense, son dernier album intitulé carapace est une énorme bombe ! Difficile de trouver les mots pour décrire cette chose douce, langoureuse et aérienne. Il y a quelques choses d’Ikuko Harada effectivement. Eiko nous emporte dans un monde intérieur et embrumé décrivant avec poésie et expérimentation les sentiments humains. Niveau composition, un étonnant paradoxe, elles sont à la fois simple et mélodieuses, mais aussi complexes et assez expérimentales avec des changements de tonalités originaux mais extrêmement précis et justes. On retrouve très bien cet aspect dans l’incroyable slpash ou dans l’étonnante hum.

Pour la production Eiko fait preuve d’une incroyable maitrise et d’une juste dose d’expérimentation. On retrouve une base de piano, des sonorités samplées et ajoutées, mais aussi des instruments acoustiques. Bref elle ne va pas dans la facilité, un peu comme la superbement fun coda, un titre plus rythmés que les autres. Une chanson vraiment superbe !

 

Bref j’arrête la mais cet album est véritable bombe qui déchire grave… A chaque écoute, l’on découvre une nouvelle subtilité, c’est vraiment un très grand moment. Cet album est en sérieuse concurrence avec le dernier Salyu pour le titre honorifique de meilleur album de l’année… Si je devais me prononcer aujourd’hui, je mettrais l’album d’Eiko Ishibashi au dessus. Je trouve ses compositions démentielles et ses productions totalement passionnantes, douces et puissantes, sombres et lumineuses… De plus sa voix est vraiment très émouvante ,ce qui n'est pas toujours le cas de Salyu. Très franchement n’hésitez pas à acheter cet album les yeux fermer cette bombe créative et d’émotion ! Coup de coeur !!!

 

Titre : carapace

Date de sortie : 2011.01.06

Référence : FCT-1006

Prix : 2,625 yens

  31M9VTPOOvL__SL500_.jpg

01. coda

02. shortcircuit 

03. rythm

04. splash

05. shadow

06. emptyshout

07. face

08. hum

Published by Van - - La chanson de la semaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Van 19/05/2011 19:57


Je trouve dernier album un peu meilleur car elle a réussi à nuancer ses délires électro zarb pour donner selon moi une œuvre plus construite, plus subtile et bien plus profonde et artistiquement
élaboré. Cela il y a plein de choses intéressantes dans sa carrière.


Leïva 19/05/2011 13:56


Après l'avoir découverte ici, j'ai écouté ses trois albums solos d'une traite et idem que toi, plus j'écoute cette fille, plus j'aime, elle est vraiment devenue mon gros coup de coeur du
moment!

Elle a à la fois des morceaux très expérimentaux, et à d'autres moments elle nous sort des mélodies très délicates et tout bonnement superbes. J'adore. :)

J'ai tout de même une petite préférence pour ses deux premiers albums, peut-être parce qu'ils sont plus expérimentaux justement (même si je n'ai rien à redire contre "Carapace", magnifique
album!)

Pour ce qui est de ses albums de collaboration, je ne les ai pas encore suffisamment écouté que pour donner un avis définitif, mais pour l'instant je dirais que ça reste hyper intéressant mais que
j'aime un chouia moins que ce qu'elle fait en solo.
Exception faite pour sa collaboration avec Achico qui m'a énormément plu!
(Et ça m'a d'ailleurs permis d'avoir le plaisir de découvrir Achico et ses autres projets, principalement On Button Down sur lequel j'ai terriblement flashé!! :) )


Van 05/05/2011 20:01


plus j'écoute, plus j'aime cette artiste. Un grand talent.
Je te conseil d'écouter son 2eme album solo et ses albums en collaboration.


Leïva 03/05/2011 11:53


Très très bon ça!! :D
La comparaison avec Harada Ikuko est totalement justifiée, tant pour le style que pour la voix, et c'est, de fait, un gage de qualité.

Je vais de ce pas écouter le reste de sa discographie!! :)
(là j'écoute 'Works for Everything', et ça ne fait que confirmer ma première impression: excellent!)

En tout cas, si elle a fait de nombreux concerts en Europe, j'ai hâte qu'elle revienne vite!

NB: pour ce qui est de la concurrence avec le dernier Salyu, je le mets moi aussi au dessus, et ce grâce à la voix d'Ishibashi Eiko (ou à cause de celle de Salyu, c'est selon), mais ça j'en
parlerai sur le post consacré à s(o)un(d)beams.


Lumenni 02/05/2011 11:26


C'est mignon et délicat, et j'aime bien l'utilisation du piano. :)


Hébergé par Overblog