Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Van Jmusic

chararaara.jpgEt c’est le drame ! Si dans un premier temps j’avais fait preuve d’enthousiasme concernant le nouvel album, Dark Candy, de notre Chara, j’ai ensuite émis quelques objections et quelques peurs en ce qui concerne la production de cet album moulinée par le musicien Mabanua… Le premier titre Rachel m’avait laissé septique et hélas, ma première écoute de l’album m’a profondément déçu… Il faut dire que le superbe album Salyu x Salyu, également disponible ce jour est tellement réussit…

 

Autant j’avais apprécié la douceur et les superbes ballades de l’album Carol, mais là je bloque frontalement sur des titres sans charmes à la production lisse et froide… Une sacré régression car à l’écoute de ce nouvel album j’ai l’impression d’écouter ses vieux album genre Soul Kiss qui n’étaient pas des plus intéressant (avec un gros problème de production)… Ici Chara nous aligne des titres pop vraiment sans intérêts en matière de production et de composition (faites par notre nouvel ennemi Mabanua).

 

Dans le registre ratage complet à la production et aux compositions vraiment hideuses, on retrouve Yurashitagaru, Toy Soldier, Rachel, la tragique ballade Eien no Uta et pire le titre Naive To Inosence, avec plus de 8 minutes de souffrance d’une espèce de lounge music pour bar ambiance branché et ascenseur d’immeuble de luxe… c’est IGNOBLE et INECOUTABLE ! A bruler !

 

Il ne reste que la moitié de l’album… Ou l’on peut classer les titres, Kokoniite, Little Birds et Dark Candy, dans de la pop plus proche de Chara mais assez loin de la qualité… Malgré quelques passages passablement intéressants, la production et l’interprétation criarde de Chara plongent dans les profondeurs… C’est terrifiant… Mais toujours moins déguelasse que les 5 titres cités plus haut… A jeter !

 

Et triste sort, on termine avec 2 titres à peine correct… La chanson d’ouverture Count Down, s’en sort bien face a la fadeur et la kitscherie du reste de l’album… Et encore la production est inutilement lourde et pas du meilleur effet… Mais le refrain assez fun et le bridge plus lent sauve ce titre des abysses… Et on termine par Sainouno Tsue, l’unique titre qui ne porte pas l’horrible paluche de Mabanua. Il s’agit d’une ballade assez classique aux arrangements un peu symphoniques avec crescendo… C’est rare chez Chara et finalement ne manque pas d’intérêt…

 

Honnêtement je suis vraiment déçu par cet album qui sonne kitsch et daté, avec des percussions lourdes et plombantes… On regrette les albums précédents qui, au final, sont très largement meilleurs… Même l’album Honey vaut 10 Dark Candy ! Pour trouver un album aussi mauvais, il faut remonter à Soul Kiss datant de 1992… « Applaudissements… »

 

Donc c’est, non pour la miss qui se fou de notre gueule… Je prévois d’envoyer un tueur pour liquider Mabanua, dont l’influence sur cet album me gêne fortement !

 

Pour les amateurs je vous laisse un lien pour télécharger cette merde

 

Titre : Dark Candy

Date de sortie : 2011.03.30

Références :

CD Limité : UMCK-9417

CD : UMCK-1382

Prix :

CD+DVD : 3,200 yens

CD : 2,700 yens

  darcandylol.jpg

01. Count Down (5:25)

02. Yurashitagaru (4:02)

03. Eien no Uta (4:42)   

04. Toy Soldier (3:37)   

05. Little Bird (5:09)   

06. Kokoniite (5:22)   

07. Rachel (3:17)  

08. Naive To Inosence (8:14)  

09. Dark Candy (3:50)  

10. Sainou no Tsue (4:12)

Published by Van - - News

commentaires

lotusflow3r 02/11/2012 17:17

C'est assez amusant parce ce sont précisément les premiers albums de Chara - complètement extrêmes et superbement produits dès-lors bien sûr que l'on raffole de synth-pop, de synthés et de boites à
rythmes - qui m'ont fait tomber amoureux de sa musique. Ensuite ça devient plus sage, et cet album c'est pour moi un heureux retour aux sources. Les différences de perceptions qu'on peut avoir
hi-hi ;-)

Var hice 22/08/2011 00:20


Par d'accord avec le topic, j'ai trouvé des titres que j'adore dans l'album SOUL KISS comme dans tout les autres albums d'ailleurs (à l'exception de UNION ou j'ai rien trouver de bien -_-)


Leïva 20/05/2011 20:24


Entièrement d'accord avec ce que tu dis à propos d'Universal. Mais ma question reste de savoir si Chara n'est pas elle aussi "responsable" de ce changement de son et d'interprétation.

Comme je le disais dans mon post précédent, si même les morceaux où elle est seule aux commandes (même si Universal est toujours derrière) sont des grosses merdes, je m'interroge sincèrement...

Mais j'espère que tu as raison et que le jour où elle quittera Universal on retrouvera notre véritable Chara...


Van 19/05/2011 20:05


Et bien non je ne connaissais pas Mabanua avant d’écouter cet album et je déteste sa production de A à Z, c’est tout ce que je hais en matière de musique, je trouve ça lourd, faible, disonant,
facile et terriblement banal…
Concernant sa carrière chez Universal, je classerais les albums Union (plein de tube et assez fun) et Coral (vraiment le plus cohérant et accessoirement mon préféré), devant, Honey, qui est
franchement irrégulier malgré quelques bons titres… Ce dernier, mis à part la chanson d’ouverture et encore, rien ne reste… ça prend vraiment pas…
Je ne sais pas, mais depuis son passe chez universal son son a changé, ses interprétations aussi. Fini l’aspect anti commerciale et plus profond de sa fin de carrière chez sony (avec un succès
faible en matière de vente), plus de single, plus de collaboration commerciale, un rythme plus soutenu… Il y a vraiment quelque chose. Universal est connu pour être chiant en matière de production
et imposer des projets et des collaborateurs, mais aussi exploiter au maximum les artistes (vive les best of)… On retrouvera Chara d’ici 5-10 ans dans une carrière plus artiste et confidentiel je
pense.


Leïva 19/05/2011 14:32


Alors alors, je me lance enfin pour cette critique... (attention, je me suis lâchée et c'est une méga tartine)

Il me paraît tout à fait évident que cet album est bien en deçà de ce que pouvait nous offrir Chara dans sa merveilleuse période des années 1996-2005. Mais ça les enfants, il va falloir songer à
vous réveiller parce que tant qu'elle sera chez Universal, il ne faut pas espérer avoir des choses meilleures de la part de notre petite Chara (je ne suis même plus sûre que même hormis Universal
on puisse espérer cela...)

Mais de là à dire que cet album est de la merde et bien pire que les précédents (de chez Universal donc), je ne suis pas d'accord du tout. A moins d'avoir la mémoire courte et d'avoir oublié que
plus de la moitié des morceaux d'Union, Honey et Carol (et Kiss dans sa totalité) étaient à jeter purement et simplement.


Ce qui me paraît très clair, c'est que l'interprétation de Chara est le point qui pose le plus grand problème sur Dark Candy. Criarde, poussée, minaudée, régulièrement à la limite du
supportable.
Je l'ai déjà dis à plusieurs reprises, elle a modifié sa manière de chanter depuis Union, à laquelle je n'adhère pas du tout (je soupçonne fortement une pression d'Universal, mais au fond on n'en
sait rien, Chara est peut-être plus responsable qu'on ne le croit...)

Pourtant, sur certains morceaux, la sauce prend bien pour ma part. Voire même très bien.
Peut-être parce que je n'avais aucun à priori vis-à-vis de Mabanua (dont je n'avais jamais entendu parlé).
Quand tu parlais d'ignoble et inécoutable, je m'attendais à du même genre que "Love to live by" avec m-flo, alors qu'on en est très loin (du moins pour grosso modo la moitié de l'album).

En fait, je trouve Countdown, Yurashitagaru, Eien no Uta, et Rachel franchement très très bonnes.

Eien no Uta est même carrément excellente, délicieuse et un vrai coup de coeur pour moi, je ne comprends toujours pas ce que tu lui reproches...

Rachel, comme Lumenni le disait également plus haut, plus je l'écoute et plus je la trouve sympa!

Countdown est hyper efficace.
Yurashitagaru est une bombe.

Bémol pour Naive to Innocence mais uniquement parce qu'elle aurait gagné à être raccourcie de
2 minutes, et que quand elle chante comme vers 3:15~3:25 elle casse les oreilles grave. Sinon j'accroche pas mal.
(c'est Sumire qu'on entend à la fin pour les choeurs? Il n'y a rien d'indiqué dans les crédits, ou alors j'ai mal regardé)

Toy Soldier ne casse pas des briques mais elle est tout à fait sympatoche.


Par contre...
Little bird, Koko ni ite et Sainou no Tsue sont fadasses à mort, la compo est hyper pauvre et avec l'interprétation de Chara on ne peut plus mauvaise et insupportable (mais pourquoi elle crie comme
ça bon sang?!). A la première écoute ça passait plus ou moins, mais plus par la suite. Mauvais à mort...

La palme au titre Dark Candy qui est LE morceau le plus horrible et inutile de l'album (médaille pour le refrain le plus insupportable que j'ai entendu de ma vie) alors qu'elle est la seule de
l'album entièrement écrite, composée ET arrangée et produite par Chara.
On applaudit bien fort.


Tu remarqueras Van ce sont tous les morceaux que tu incendies avec virulence (excepté Countdown) que je trouve les plus intéressants, et tous ceux que tu trouves à sauver "à la limite" que je
trouve mauvais voire carrément exécrables. :p

Et j'en viens à la question qui me brûle littéralement les doigts depuis des semaines:
honnêtement Van, si tu n'avais pas su que Mabanua était dans le coup, aurais-tu été aussi tranché?
C'est tout de même très marqué dans ta critique (Mabanua = grosse merde, Chara sans Mabanua = pas mal voire même bon), mais je me trompe peut-être... Et si c'est le cas, au temps pour moi. ;)

Pour ma part, à deux exceptions près, ce sont tous les morceaux écrits et composés par Chara seule qui m'ont le plus déçue. Alors qu'elle devait, j'imagine, avoir plus de liberté sur ceux-ci, on se
retrouve avec des petites ballades niaises peu inventives et dotées d'une interprétation horrible.

D'où ma question abordée plus haut: Universal est-il vraiment le seul fautif dans le revirement dans la carrière/interprétation de Chara?


Hébergé par Overblog